25 septembre 2018

La conscience druidique de la nature

Résumé du livre - Version française

Communication animale végétale et minérale

La conscience druidique de la nature

Comprendre, communiquer et prendre soin des animaux, végétaux, minéraux

 

Le reiki est énergie et la pensée est une énergie qui se déplace plus vite que la lumière…Serions nous tous télépathes ?

 

Dans cet ouvrage je partage avec vous les chemins de l’évolution, de la première cellule à nos formes actuelles, végétales, minérales, animales ou humaines, car pour comprendre ou on va et comment nous fonctionnons, il est bien de savoir d’où on vient. Puis je vous donne des protocoles pour que vous puissiez communiquer vous-même.

Gandhi nous dit :

«On reconnaît le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux»

J’ajouterai: Végétaux, minéraux et humains…

Dans cet ouvrage, je vais aborder les origines du langage, de la Télépathie, qu’est-ce que la druidité? Cette conscience de la nature et qui, ou que sommes-nous, TOUS ?

Puis la communication, le soin, animal, végétal, minéral entre télépathie et perceptions extra sensorielles, c’est-à-dire intuitives. Et je vous confierai quelques protocoles pour vous y exercer avec vos compagnons.

Et surtout qu’est la réalité que nous nous sommes forgées? nos interprétations? nos rêves? La métempsychose? la mécanique quantique. Entre légende science et visions, anthropomorphisme, et codification des énergies?

 

Ce dont je vais vous entretenir sont mes convictions personnelles et n’engagent que moi, à vous d’aiguiser votre perspicacité, votre intuition, et de vous faire votre propre opinion, votre propre code de communication, car tous, nous pouvons tout!

Je n’ai pas du tout souhaité que cet ouvrage soit uniquement un «guide pratique» pour «causer» ça on sait faire, (mais obtenir de « vraies » réponses, c’est une autre histoire !) avec les minéraux, végétaux, animaux, histoire d’épater ses voisins, flatter son ego, «faire genre», ou dominer sa bête (celle que l’on a à l’extérieur de soi).

 

Car pour bien communiquer il faut connaitre son interlocuteur, celui avec qui on communique! Et si c’était nous-même?

 

À mon sens, avant d’apprendre, il faut comprendre. Il faut se poser des questions, aiguiser notre réflexion. Trop souvent, une fois lu, on referme un ouvrage, « heureux d’avoir tout compris, mais déçu de n’avoir rien appris. »

C’est pourquoi je ne vais pas aborder directement les techniques et les protocoles de communication afin de ne pas faire de cet ouvrage juste un simple guide pratique. Afin de mieux comprendre notre lien avec la Nature et les moyens de communication, je vous propose de revoir certaines bases oubliées et de prendre connaissance des nouvelles découvertes.

On n’entre pas dans le monde de la communication comme cela, sans avoir réfléchi sur ce qui nous entoure et de quoi et de qui l’on est issu, car tout a une conscience selon sa propre nature et fait partie intégrante de notre constitution, de la Terre, de l’Univers, du Cosmos. Communiquer n’est pas un jeu de société, l’animal, le végétal, le minéral ne sont pas des «choses», des jouets et ils ne sont pas «à dominer» ou à «maitriser», mais avant tout, ils sont «à comprendre» et à aimer.

 

Il serait bien d’admettre enfin, qu’il n’y a ni race supérieure ou inférieure, mais seulement que tout fonctionne sur des critères différents. Vous l’avez compris, on ne peut communiquer, prendre soin, d’un animal, végétal ou d’un minéral, que si nous mêmes avons fait un pas vers une certaine compréhension.

Une nouvelle ouverture d’esprit

Ayant acquis une nouvelle ouverture d’esprit, nous allons arriver à ressentir l’amour inconditionnel, c’est-à-dire la capacité à nous placer au même niveau vibratoire que l’animal, le végétal, le minéral, c’est-à-dire sans jugement. Nous serons alors sur la même longueur d‘onde. Ayant mis en conscience notre égo et nos manques affectifs, le lien ancestral se renouera enfin, et ce, une fois pour toutes, car nos compagnons ont la capacité d’en garder la mémoire.

 

Nous sommes incarnés, nous sommes dans la matière, dans la «chair», c’est-à-dire visibles et palpables. En cela, il nous est bien souvent difficile de concevoir ce que nous ne voyons pas. Nous «séparons» le visible de l’invisible: les énergies de la matière. Les enveloppes vibratoires, ou «corps subtils» qui nous entourent restent dans les limbes de notre compréhension, comme une utopie, ou un rêve éveillé réservé à quelques privilégiés. La télépathie, qui est la clef de la communication de manière générale, avec la Nature, se heurtant au mur du rationalisme, reste en suspens.

 

Nous avons oublié quel est le langage premier et le lien subtil entre nous et la Création! Nous croyons que le langage articulé, n’étant réservé qu’aux seuls humains, les rend supérieurs. Nous avons créé un fossé, une dualité, entre nous et la Nature, n’entendant pas les conversations télépathiques et ignorant les autres façons de communiquer : par les odeurs, les signes, les émissions chimiques, l’empathie !

Mettre de côtés nos barrières

Si nous mettons de côté nos barrières mentales, nous sommes capables de nous connecter à quasiment tout. Nous sommes capables d’échanger des informations avec une vaste gamme de consciences: celle des animaux, végétaux et minéraux.

C’est une démarche spirituelle, dans toute l’acceptation du terme: «de l’esprit». Je vous emmène dans un voyage dans ces mondes qui nous entourent et dont nous faisons partie intégrante, à la rencontre de la première bactérie, de la cellule, de la molécule et infine: du minéral, du végétal et de l’animal.

 

En fin d’ouvrage je vous donne des clefs pour développer votre capacité à communiquer ou à soigner, afin que ce livre ne soit pas que documents ou théories, mais aussi enseignements pratiques. Je souhaite que vous le refermiez, nourris de quelque chose qui vous réjouisse le cœur et l’âme, avec l’intuition que vous avez touché «le juste» de vous-même: le Tout.

 

« ON N’APPREND RIEN, ON SE SOUVIENT

QUI SOMMES-NOUS ? QUE SOMMES-NOUS ?»

 

«(..) Mon chemin n’est pas votre chemin. Je ne peux donc pas vous instruire. Le chemin est en nous, mais pas dans les dieux, ni dans les doctrines, ni dans les lois. C’est en nous qu’est le chemin, la vérité et la vie. Malheur à ceux qui vivent selon des modèles ! La vie n’est pas avec eux. Si vous vivez selon un modèle, vous vivez la vie d’un modèle, mais qui vivra votre vie sinon vous-mêmes ? Donc, vivez vous-mêmes… Que chacun suive son propre chemin…»

K.G. Jung : Extrait tiré du chapitre «La voie de l’à-venir» p.231 (Le Livre Rouge)

 

Edith GAUTHIER

Pour commander votre livre:

Produits disponibles sur Amazon.fr

Quelques autre publications d’Edith Gauthier qui ont fait ou feront l’objet d’un article sur notre blog:

 


Quelle est votre expérience avec la communication animale??


Postez votre commentaire ci-desous ?

Commentaires Facebook

Oui je veux télécharger mon guide !

Réussir ses buts et objectifs dans ses domaines de vie

  • 20
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    21
    Partages
  • 20
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  

Poster un Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des
Donec Nullam suscipit consectetur consequat. id sem, leo. facilisis